A Lyon, le pari de la mixité dans les cours d’école

Dans le cadre de sa responsabilité sociétale, la ville de Lyon, profitant d’un travail de réhabilitation des cours d’école, a cherché à infléchir l’usage de l’espace de la cour par les filles et les garçons. En effet, il a été constaté par exemple que les garçons avaient tendance à s’étendre sur l’espace central de la cour pour jouer au ballon tandis que les espaces « dédiés » aux filles (ex : jeu de marelle) étaient relégués sur les côtés. La ville a donc choisi d’aménager visuellement différents espaces pour favoriser la multiplicité des jeux et a proposé des équipements non marqués par un genre en particulier.

Puis elle a engagé une évaluation de cette démarche, conduite par le cabinet CONCEPT RSE en partenariat avec les cabinets PERFEGAL et GENRE ET VILLES, qui a permis de valoriser la chance que constitue l’école mixte qui est parfois le seul lieu d’interactions réelles entre les deux sexes. Ce diagnostic a également permis de souligner également l’insuffisance de la seule mixité pour promouvoir l’égalité. En effet, pour éviter la reproduction des stéréotypes, les écoles peuvent (doivent), en plus de la mixité, choisir des équipements non marqués sexuellement, tracer des espaces physiques diversifiés favorisant l’expression de plusieurs types d’activités, établir des règles claires de fonctionnement et former le personnel encadrant afin de lui permettre de prendre conscience de sa capacité à véhiculer des préjugés défavorables à l’égalité entre les filles et les garçons. Quand une ville prend ses responsabilités pour agir concrètement en faveur de l’égalité, elle participe à construire une société plus inclusive pour le bien-être de toutes et tous.

Contact: Service Egalité de la ville de Lyon